Le syndrome du côlon irritable est l’une de ces maladies canines qui cause beaucoup de frustration à la fois aux propriétaires d’animaux de compagnie et à l’animal de compagnie, car les symptômes ont tendance à s’aggraver de façon répétée après de fréquents intervalles de temps. Même s’il entraîne une détérioration de la santé du chien, il ne s’agit pas d’un état qui met sa vie en danger. Il n’aura pas d’effet négatif sur la durée de vie de votre animal de compagnie. Avec des soins appropriés et des visites régulières chez le vétérinaire, vous pouvez contrôler les symptômes.

La joie de ramener à la maison un chiot mignon est illimitée. Cependant, avec le bonheur, vous prenez sur vous la responsabilité de prendre soin de votre compagnon câlin. Les chiots sont très curieux et souvent, ils finissent par ingérer des choses qu’ils ne sont pas censés ingérer. Le résultat final est un problème digestif. En fait, la diarrhée et les vomissements sont des problèmes de santé très courants chez les chiots et, en tant que propriétaire responsable, on s’attend à ce que vous soyez au courant de leurs causes probables.

Causes

L’examen des selles de votre chiot est probablement le moyen le plus simple de déterminer s’il est en bonne santé ou non. S’il passe devant des excréments solides, en forme de bûches, alors il est en forme et en pleine forme. D’autre part, des selles aqueuses, liquides ou molles indiquent que quelque chose ne va pas chez lui. Habituellement, les causes de diarrhée chez les chiots sont aussi simples que la suralimentation, la surexcitation ou le stress. Très souvent, le changement de régime alimentaire est l’une des principales causes d’une défécation anormale chez les chiots et les chiens. Parfois, il peut s’agir de quelque chose de grave, comme l’ingestion de substances toxiques, d’infections virales (p. ex. hépatite), de parasites (p. ex. coccidies, Giardia), de vers et d’autres maladies semblables.

Vous n’avez pas à paniquer si votre chiot défèque de temps en temps. Cependant, si la fréquence augmente ou si vous remarquez la présence de sang dans les selles, vous devriez faire examiner votre animal par un vétérinaire qualifié. Tout retard dans le début du traitement peut aggraver la situation, ce qui, à son tour, se répercutera sur le corps sous forme de symptômes comme la léthargie, la déshydratation et, parfois, l’évanouissement. Pour accélérer la procédure de diagnostic, vous pouvez emporter un échantillon de selles avec vous. Une fois à la clinique, le vétérinaire effectuera un examen physique complet et, si nécessaire, une analyse d’urine et un test de selles. Après confirmation, des médicaments seront prescrits pour traiter l’affection.

Traitement et remèdes

Le traitement dépend entièrement de la cause sous-jacente et de la gravité de l’affection. Voici quelques-unes des principales causes de la diarrhée canine, ainsi que leurs options de traitement.

Sensibilité alimentaire

Si l’intolérance alimentaire est la cause sous-jacente, vous devez introduire et éliminer certains ingrédients alimentaires afin d’identifier les éléments offensants. Il faudra un certain temps pour détecter les aliments et vérifier les symptômes associés. Une fois que vous êtes sûr de l’ingrédient sensible, le restreindre dans l’alimentation de votre chiot aidera à guérir (et à prévenir) la maladie.

Infestation de coccidies

Coccidia, un parasite unicellulaire, est présent dans les selles des chiens et des chats infectés. Accidentellement, si votre chiot ingère ce parasite, il infestera son tractus intestinal et provoquera des selles sanglantes. Dans un tel cas, le vétérinaire peut recommander des médicaments pour arrêter la multiplication des coccidies et les expulser du tube digestif de votre chiot. Le traitement complet peut prendre environ 2 à 3 semaines.

Infestation par Giardia

Un chiot souffrant d’une infestation par Giardia passe devant des excréments nauséabonds. Elle s’accompagne également d’autres symptômes, comme la perte d’appétit, les vomissements et la léthargie. Ce parasite unicellulaire infecte la peau du chiot ainsi que le tractus intestinal. La prescription de médicaments antiprotozoaires est efficace pour traiter la diarrhée du chiot résultant d’une infection à Giardia. De plus, baigner votre chiot avec des savons appropriés est impératif pour se débarrasser des parasites de sa fourrure.

Autres conditions

Les infections virales entraînant la diarrhée sont courantes chez les chiots qui n’ont pas été vaccinés. Il est donc important d’administrer tous les vaccins recommandés par le vétérinaire. De même, le vermifuge à intervalles réguliers est essentiel pour prévenir la diarrhée causée par l’infection par les vers ronds.

Si un chiot ou un chien souffre de diarrhée, l’accent devrait être mis sur le soulagement des symptômes de léthargie et la compensation de la perte de liquides. De plus, vous pouvez lui donner des aliments sains faits maison pour renforcer son système immunitaire. S’attaquer au problème à temps aidera sûrement à combattre la maladie sans complications.

Une infection de l’oreille de chien peut être facilement repérée si votre chien secoue la tête plus que d’habitude, se gratte derrière l’oreille et s’agite sans raison apparente. Les infections de l’oreille du chien sont causées pour de nombreuses raisons, notamment les infections bactériennes, les infestations d’acariens, les allergies alimentaires, la croissance fongique, un environnement malsain ou une mauvaise hygiène canine.

Cette infection peut être de trois types : infection de l’oreille externe, infection de l’oreille moyenne et infection de l’oreille interne. Une infection de l’oreille externe est plus facile à traiter qu’une infection de l’oreille moyenne et de l’oreille interne. Une infection de l’oreille externe peut être détectée par une inflammation et une mauvaise odeur de la décharge cireuse. En cas d’infections de l’oreille moyenne et de l’oreille interne, il est préférable d’emmener votre chien chez le vétérinaire pour un traitement supplémentaire.

Les races canines à grandes oreilles souples sont plus sujettes aux infections de l’oreille. C’est parce que les grandes oreilles ont tendance à emprisonner l’humidité à l’intérieur en raison d’une mauvaise circulation de l’air. Cela entraîne la croissance de microorganismes dans l’oreille, ce qui entraîne des infections. De plus, les acariens ont la possibilité de se cacher et de grandir dans l’oreille. La pousse des poils dans les oreilles bloque également la circulation de l’air. Ces facteurs, ainsi que les soins inadéquats des animaux de compagnie, mènent à des infections de l’oreille chez les chiens.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*