C’est une substance apaisante qui est bonne pour la peau qui démange, sèche et irritée. Verser un peu sur un coton et l’appliquer sur la zone infectée. Il apportera à votre chien un soulagement instantané. Shampooing à l’avoine et à l’aloès : L’avoine est idéale pour traiter les chiens qui ont des éruptions cutanées. Il garde leur peau saine, tandis que l’aloès se débarrasse des éruptions cutanées.

Le bicarbonate de soude : Si vous mélangez du bicarbonate de soude et de l’eau et que vous l’appliquez sur les éruptions cutanées de votre chien, il/elle obtiendra un soulagement instantané.

Visitez un vétérinaire : Les médicaments ci-dessus soulageront instantanément votre chien de toutes les démangeaisons et irritations. Toutefois, cet allégement est temporaire. Il est préférable de consulter un vétérinaire si vous voyez des éruptions cutanées sur le visage, le corps, les pattes, etc. de votre animal de compagnie. Le vétérinaire saura mieux comment s’y prendre.

Un toilettage approprié : Des soins appropriés sont nécessaires pour éviter les éruptions cutanées. Donnez à votre chien un bain fréquemment avec des shampooings médicamenteux appropriés.

La prochaine fois que vous verrez des éruptions cutanées sur la peau de votre chien, vous saurez quoi faire pour lui procurer un soulagement instantané. Ne l’ignorez pas si vous voulez éviter qu’il ne s’aggrave.

Chez l’homme, une température corporelle comprise entre 97,6°F et 99,6°F est considérée comme normale. Chez les chiens, cependant, la température corporelle normale se situe entre 101 °F et 102,5 °F. Cette différence est à la base de toute la confusion qui finit par entraîner un mauvais diagnostic de fièvre chez les chiens. Pauvre Rover ! Il ne peut même pas dire à son propriétaire qu’il a de la fièvre. C’est donc au maître de Rover de comprendre les symptômes et de prendre soin de la santé du chien.

Causes

Chez le chien, un pic de température corporelle peut être causé par….

  • Une infection sous-jacente
  • Inflammation
  • Cancer
  • Troubles du système immunitaire
  • Réaction aux médicaments
  • Idiopathique (dont la cause est inconnue)
  • Symptômes
  • Voici quelques symptômes qu’un propriétaire devrait surveiller.
  • Difficulté à respirer
  • Diminution de l’activité physique
  • Frissonnant
  • Toux et éternuements
  • Dépression
  • Diarrhée
  • Écoulement des yeux, du nez ou des oreilles
  • Bave excessive
  • Perte de poids (malgré l’alimentation)
  • Soif excessive
  • Sortes d’évanouissement
  • Halètement chaud et prolongé
  • Augmentation ou diminution de l’appétit pendant plus de 24 heures.
  • Léthargie
  • Perte d’équilibre pendant la marche
  • Gommes rouges ou gonflées
  • Augmentation de la fréquence du pouls
  • L’agitation
  • Manteau rugueux ou terne
  • Pattes ou égratignures excessives des yeux et des oreilles.
  • Sommeil excessif
  • Miction fréquente
  • Vomissements
  • Yeux larmoyants
  • Pleurnicher sans raison

Le plus important de tous, c’est que la température corporelle est supérieure à 103°F.

Un chien souffrant de fièvre préférerait être laissé seul et se cacher dans la maison. Si vous remarquez un comportement similaire chez votre chien, vous devriez consulter un vétérinaire. La fièvre à tiques est un sujet de préoccupation, surtout si vous vivez dans une région où les infestations de tiques sont courantes. Dans ce cas, les symptômes comprennent les troubles respiratoires, l’enflure des glandes lymphatiques, le manque d’appétit et le manque d’énergie. Le chien peut même avoir des saignements de nez soudains ou des selles sanguinolentes. La couleur de l’urine – surtout chez les chiens mâles – est de couleur brune. La température peut atteindre 104°F.

L’éclampsie ou la fièvre du lait est une autre maladie qui met en danger la vie des chiens – les femelles pour être précis – c’est l’éclampsie ou la fièvre du lait. Elle se caractérise généralement par des symptômes comme la raideur, la nervosité, l’agitation et la perte d’intérêt pour les chiots. Elle peut avoir un rythme cardiaque rapide et, dans les cas graves, peut aussi souffrir de spasmes musculaires ou de convulsions.

Traitement

Si vous soupçonnez que votre chien a de la fièvre, consultez immédiatement un vétérinaire. Le vétérinaire recherchera les infections, les coupures, les tumeurs, etc. Il effectuera également des tests pour déterminer les infections parasitaires et les fonctions des organes. Après un diagnostic approfondi, le vétérinaire prescrira des antibiotiques, comme l’amoxicilline, l’ampicilline, la céphalexine ou le kétoprofène, pour réduire la fièvre. En cas de fièvre de lait, le vétérinaire recommandera une solution de gluconate de calcium à 10 %, qui sera administrée par voie intraveineuse.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*