Ils disent qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Vous devrez prendre soin de votre chien si vous voulez éviter la fièvre. Vous devrez lui donner des aliments sains et l’emmener chez le vétérinaire pour des examens réguliers. Si vous voyez quelque chose d’étrange en ce qui concerne le comportement du chien, vous devriez vous faire un point d’enquête.

Les chiens dépendent de leurs propriétaires pour leurs besoins de base, ce qui inclut la santé. Il se peut qu’ils ne soient pas capables de parler, mais ils montreront certainement des signes de mauvaise santé, et on s’attend à ce que vous, en tant que propriétaire en état d’alerte, attrapez rapidement ces signes et prenez les mesures correctives qui s’imposent.

La leptospirose est une infection bactérienne qui peut affecter les humains et un grand nombre d’animaux, y compris les chats et les chiens. Cette maladie est quelque peu rare chez les chats, comparativement aux chiens. Si elle n’est pas traitée à temps, elle peut entraîner de graves problèmes de santé, car l’infection peut endommager le foie et les reins. Cette maladie bactérienne est principalement classée sous trois formes : hémorragique, ictère et leptospirose rénale.

La leptospirose hémorragique peut causer des saignements et une infection du sang, tandis que la leptospirose ictérique affecte le foie et cause la jaunisse. La leptospirose rénale peut entraîner une insuffisance rénale. Cette maladie est plus fréquente chez les chiens qui sont gardés dans des conditions insalubres et dans des endroits surpeuplés. Ainsi, des facteurs comme le logement peuvent influer sur l’incidence de la maladie.

Au cours des dernières années, il y a eu une augmentation du nombre de leptospirose canine, surtout dans certaines parties des États-Unis et du Canada. Cette maladie est également fréquente dans les régions tropicales. Une forte pluviométrie est un facteur favorable à la survie et à la propagation des bactéries responsables de cette maladie. En général, les chiens qui sont plus susceptibles d’entrer en contact avec l’urine infectée d’animaux porteurs comme les rongeurs et les ratons laveurs sont plus susceptibles d’être infectés par la bactérie Leptospira.

Causes de la leptospirose

Il existe plus de deux cents souches de la bactérie Leptospira, dont seulement huit souches ou sérotypes ont été identifiés comme étant à l’origine de cette maladie chez les animaux de compagnie. Ces souches sont connues sous le nom de Leptospira icterohaemorrhagiae, L. grippotyphosa, L. pomona, L. canicola, L. bratislava, L. bataviae, L. hardjo, L. autumnalis et L. grippotyphosa. Encore une fois, parmi ces huit souches, L. icterohaemorrhagiae, L. canicola, L. grippotyphosa et L. pomona sont plus souvent associées à la leptospirose canine.

Les bactéries se transmettent par le liquide corporel infecté, le plus souvent par l’urine des animaux infectés. Même le contact avec de l’eau et du sol contaminés peut causer la maladie. Les animaux comme les rats, les ratons laveurs, les mouffettes et les renards sont les porteurs de la bactérie Leptospira. La bactérie peut pénétrer dans l’organisme par des plaies ouvertes, ou par une peau ou une muqueuse cassée, et éventuellement causer des problèmes rénaux et hépatiques.

Symptômes de la leptospirose

La maladie peut produire plusieurs symptômes, qui sont énumérés ci-dessous :

  • Fièvre (103 à 105°F)
  • Perte d’appétit
  • Douleur ou sensibilité musculaire
  • Douleurs articulaires
  • Douleur abdominale
  • Nausées et vomissements
  • Léthargie
  • Déshydratation
  • Augmentation de la soif
  • Dépression
  • Changement de couleur de l’urine (urine orange ou rouge)
  • Miction fréquente
  • Jaunisse
  • Uveitis

Conjonctivite à Conjonctivite

Si la maladie n’est pas traitée rapidement, l’infection peut se propager, ce qui peut produire des symptômes supplémentaires, comme des difficultés respiratoires, du sang dans les vomissements et des anomalies du système nerveux. Elle peut être considérée comme l’une des maladies canines graves, surtout pour les chiots de moins de 6 mois, car ils sont plus susceptibles de développer des complications potentiellement mortelles.

Traitement de la leptospirose

La leptospirose canine est traitée avec des antibiotiques. Habituellement, plus d’un type d’antibiotiques sont utilisés pour traiter l’infection. En plus des antibiotiques, une thérapie de soutien sous forme de thérapie fluidique peut être nécessaire. La thérapie de soutien est principalement nécessaire pour inverser les lésions rénales causées par l’infection. Il aide à augmenter le flux sanguin vers les reins et à rétablir l’activité de filtration et la production d’urine.

Si l’infection est assez grave et si elle a déjà considérablement endommagé les reins, une hémodialyse peut être nécessaire. Le pronostic dépend de plusieurs facteurs, comme la souche particulière qui a infecté le chien, et pendant combien de temps l’animal a été infecté avant de recevoir le traitement.

De nos jours, il existe des vaccins contre certaines souches de la bactérie Leptospira. Pour prévenir cette condition, assurez-vous de prendre les soins appropriés et gardez votre chien loin des sources potentielles d’infection, comme les animaux porteurs, les animaux infectés par le Leptospira, l’eau et les aliments contaminés.

Les humains peuvent aussi contracter cette maladie à partir d’animaux infectés, surtout si on entre en contact avec l’urine ou les vomissements infectés de l’animal. Par conséquent, les chiens et autres animaux domestiques infectés doivent être manipulés avec précaution, et toute zone contaminée par leur urine ou leurs vomissements doit être nettoyée et désinfectée immédiatement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*