There are no breaking news at the moment

Les symptômes de l’uvéite sont difficiles à manquer, si vous êtes au courant des problèmes de santé des chiens. Votre chien peut ressentir une douleur oculaire intense, qui peut être évaluée à partir de son comportement. En outre, certains symptômes très visibles comprennent une rougeur de l’œil, une nébulosité, un strabisme, un larmoiement excessif, un gonflement du globe oculaire, un écoulement, une forme anormalement petite ou irrégulière de la pupille, un changement de couleur de l’iris, etc.

Cette condition peut causer une fuite de protéines par les yeux, donc vous devriez voir s’il y a un écoulement inhabituel. La formation de pus est également fréquente dans certains cas. Votre chien peut plisser les yeux de façon excessive en raison de cet état particulier. Une forme irrégulière du globe oculaire indique clairement que votre chien souffre d’uvéite.

Traitement

Une fois que vous avez signalé les symptômes de votre chien à votre vétérinaire, il/elle peut les vérifier en inspectant votre chien. Le premier traitement consiste à réduire la pression sur l’œil due à l’inflammation. Les corticostéroïdes sont souvent prescrits pour soulager la pression sur l’œil, car ils aident à réduire l’inflammation de l’œil. Des analgésiques sont également administrés pour soulager votre chien de douleurs intenses. Si la cornée n’est pas endommagée, des corticostéroïdes topiques comme la dexaméthasone et la prednisolone peuvent être prescrits, car ils pénètrent dans la cornée pour réduire l’inflammation.

Si le vétérinaire détecte un danger pour la cornée ou une menace de perte de vision, il peut prescrire des corticostéroïdes internes à action rapide. La prednisone et la prednisolone sont souvent utilisées à cette fin. La posologie de ces médicaments, y compris les médicaments topiques, est fonction de l’état de votre chien. Les cas graves d’uvéite peuvent nécessiter l’application fréquente de corticostéroïdes.

En cas de lésions cornéennes, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que le suprofène, le diclofénac, l’indométhacine et le flurbiprofène peuvent être prescrits pour réduire rapidement l’inflammation. Les AINS systémiques tels que l’aspirine, le kétoprofène, le carprofène et l’acide tolfénamique peuvent également être utilisés, car ils ont moins d’effets secondaires. Les interventions chirurgicales comprennent la réparation de la cornée déchirée ou l’ablation d’un corps étranger de l’œil.

L’uvéite est une maladie grave qui peut priver votre chien de sa vue. Le traitement doit être amorcé sans délai. Après un traumatisme ou une blessure, il faut faire tester les yeux du chien par un spécialiste. De même, les infections ne devraient être maîtrisées qu’au stade initial.

Avertissement : Les informations fournies dans cet article sont uniquement destinées à l’éducation du lecteur. Il n’est pas destiné à se substituer à l’avis d’un expert médical.

Il est normal d’observer une certaine quantité de mucus dans les selles du chien à certains moments. Cependant, il peut être une source de préoccupation s’il est observé régulièrement pendant quelques jours d’affilée. Le mucus blanc et visqueux est la substance qui tapisse les intestins. Il aide à garder le côlon humide et lubrifié, et peut être transmis avec les selles de temps en temps. Ce n’est pas une cause de panique, mais si une quantité excessive de mucus est observée, cela signifie que quelque chose ne va pas.

Que signifie la présence de mucus dans les crottes de chien ?

Lorsque votre chien souffre d’un changement majeur dans ses selles avec le passage du sang ou du mucus, c’est le signe d’un problème de santé canin sous-jacent indiquant une irritation de l’estomac et des intestins. Si le mucus blanc ne s’éclaircit pas en quelques jours, il est préférable de contacter le vétérinaire pour obtenir de l’aide. Donnez au chien une alimentation équilibrée qui comprend du riz cuit avec du poulet ou de la viande, pour soulager les problèmes digestifs.

Causes

Il existe de nombreuses causes de mucus dans les selles, qui peuvent affecter la santé de votre chien. Voici quelques-unes des causes :

  • Manger des aliments périmés ou pourris provenant de poubelles.
  • Allergies aux aliments pour chiens
  • Parasites intestinaux comme le trichocéphale, les ascaris, les vers ronds, les ténias ou les ankylostomes.
  • Infection bactérienne
  • Colite
  • Diarrhée
  • Parvo ou coronavirus
  • Inflammation de l’ouverture rectale
  • Constipation
  • Tumeurs ou polypes comme les polypes rectaux.
  • Symptômes

Le premier symptôme est l’apparition de mucus. S’il est transparent, grisâtre ou blanc, il est probablement normal. Cependant, si vous observez les symptômes suivants à côté, il est préférable de consulter le vétérinaire :

  • mucus jaune
  • Tabourets malodorants
  • Diarrhée
  • Changement dans les selles
  • Perte d’appétit
  • Sang dans les selles

Le mucus jaune dans les selles du chien peut être un signe d’infection intestinale ou d’infection parasitaire, qui peut devenir létale et nécessite donc une assistance médicale immédiate. Les allergies alimentaires, le syndrome du côlon irritable, peuvent également provoquer son apparition. Chez les chiots, le mucus jaune est un signe d’infection grave. Votre chiot a besoin de soins médicaux immédiats car son système immunitaire est encore en développement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*