Le traitement de cette condition est décidé en fonction de la cause sous-jacente. Donc, la première chose à faire est d’emmener votre chien chez le vétérinaire. Il est la meilleure personne pour diagnostiquer et traiter la maladie. Une fois le diagnostic posé, le vétérinaire décidera du mode de traitement. Dans la plupart des cas, un nettoyage complet des oreilles sera effectué afin d’enlever la cire accumulée.

Cela aide à une meilleure absorption des médicaments qui doivent être appliqués pour soulager la condition. Ceci doit être suivi avec les médicaments d’ordonnance qui peuvent inclure ceux qui sont destinés à l’application topique et/ou à l’ingestion. Par exemple, les chiens atteints d’une infection bactérienne de l’oreille auront besoin d’antibiotiques. Dans certains cas, vous devrez peut-être nettoyer les oreilles du chien chaque fois que vous appliquez le médicament à la maison. En cas d’infestation d’acariens, il peut arriver que la peau soit également affectée. Dans de tels cas, des médicaments seront également fournis pour la peau.

En conclusion, le cérumen noir chez les chiens pourrait être dû à une infection de l’oreille ou à une infestation par les acariens. Vous pouvez être en mesure d’identifier l’affection, car vous êtes au courant des symptômes supplémentaires associés à cette affection. Dans le cas contraire, il est déconseillé d’utiliser des produits en vente libre destinés à ces symptômes, sans consulter le vétérinaire.

Ainsi, une fois que vous avez identifié l’état de santé de votre chien, emmenez l’animal chez le vétérinaire et faites diagnostiquer l’état de santé. Suivez les instructions du vétérinaire en ce qui concerne le traitement. Vous pouvez prévenir de telles affections de l’oreille avec des soins appropriés. Si vous remarquez l’un des symptômes susmentionnés, emmenez le chien chez le vétérinaire et faites-le soigner au plus tôt. Un traitement rapide réduira considérablement l’inconfort du chien et préviendra également les complications.

Les chiens sont connus pour leur comportement loufoque. Ils courent après leurs propres queues, aboient sur des objets imaginaires et harcèlent le facteur. Mais il y a une ligne de démarcation entre goofy et crazy. Supposons que votre chien soit un ange positif pendant la journée. Il est à l’écoute de vos ordres, a d’excellentes manières à la maison et est l’incarnation de la bonne conduite. Pendant la nuit, c’est un classique Jekyll et Hyde switch. Ton ange est devenu un chien de l’enfer. Il aboie et hurle continuellement. Son rythme continu et ses promenades dans la maison vous empêchent de dormir.

Le matin, la pièce ressemble à 3 tornades qui l’ont traversé, la dévastation est aussi horrible. Et pour couronner le tout, il est tout à fait normal, agitant la queue, avec un regard  » qu’est-ce que j’ai fait  » dans les yeux. Un comportement nocturne erratique est une expérience extrêmement perturbante et destructrice pour l’animal et son propriétaire. Dans cet article, apprenez-en davantage sur cette anomalie dans le comportement des chiens appelée anxiété nocturne chez les chiens.

Pourquoi les chiens souffrent-ils d’anxiété nocturne ?

Le comportement déviant a rarement des causes simples, et la même logique s’applique aux activités canines la nuit. Deux causes sous-jacentes sont :

  • Séparation Anxiété

L’anxiété nocturne pourrait être une forme d’anxiété de séparation canine. Les chiens sont des êtres très sociaux et leur nature aimante et loyale les rend très attachés à leurs propriétaires. Mais une quantité inhabituelle d’attachement peut amener un chien à se comporter de façon très irrégulière en l’absence d’un être cher. Bien que les chiens ne soient pas aussi indépendants ou distants que les chats, ils peuvent se débrouiller seuls, du moins pour un certain temps. Un chien anxieux à la séparation, ne peut pas supporter d’être laissé seul. Et lorsque le propriétaire revient, une surabondance d’affection s’affiche.

L’anxiété de séparation peut être déclenchée ou créée. Certaines situations comme la perte d’un personnage familier, une nouvelle maison ou un nouveau quartier et un changement d’horaire, où le chien est habitué à ce que ses maîtres rentrent à la maison à un moment donné et que, soudainement, les changements d’horaire sont connus pour causer des problèmes d’anxiété. Les chiens maltraités, ou les chiens élevés dans des refuges et les chiens d’animalerie ayant une vie précoce difficile, sont plus vulnérables à l’anxiété de séparation.

Il peut s’agir d’un problème mental, mais les problèmes de séparation entraînent un comportement très physique et plutôt fou de la part d’un chien. Et de tels comportements peuvent s’affirmer la nuit, quand le propriétaire est là, mais pas avec le chien. Le chien est donc plus anxieux à l’idée d’être tenu à l’écart de son maître. Si votre chien montre l’un des signes suivants comme bouffonneries nocturnes, il est probable qu’il souffre de problèmes de séparation :

  • Gratter et tripoter les portes ou les fenêtres fermées pour essayer d’entrer dans votre chambre.
  • Très vocal en détresse – gémissements et pantalons sans cesse, hurlant haut et fort.
  • Faire les cent pas dans toute la maison d’une manière perturbée.
  • Déféquer et uriner dans des endroits aléatoires.
  • Actes de destruction erratiques, comme mâcher et mordre des choses, ou vider les poubelles.
  • Essaie de se blesser en se mordant la queue ou en se grattant le visage avec des griffes.
  • Syndrome de dysfonctionnement cognitif (SDC)

Nous partageons tant de choses en commun avec nos chiens, même des maladies et des troubles. Chez les chiens plus âgés, l’âge peut nuire à la capacité mentale et au raisonnement. Il en résulte un changement dans le comportement du chien. Un chien normalement actif peut dormir toute la journée et passer des nuits dans un état perturbé. Ce type de modèle est décrit comme le coucher du soleil, un symptôme courant chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de démence. L’anxiété nocturne chez le chien est l’un des principaux symptômes du CDS ou syndrome de dysfonctionnement cognitif.

Ce syndrome est une détérioration de la capacité du cerveau à fonctionner, causée par divers changements physiques et chimiques liés à l’âge. Son apparition est observée lorsqu’un chien a 8 ans. Un tel syndrome peut provoquer des errances nocturnes, des perturbations du rythme et des aboiements. Pendant la journée, le chien peut sembler flou et vague. Ses sens s’estompent et s’émoussent et il sera coincé dans des endroits, ou perdu. Pour un propriétaire, un tel syndrome est sévère, car un animal fidèle semble lointain et a oublié ses proches.

Que peut faire un propriétaire pour aider à soulager l’anxiété des chiens la nuit ? Pour déterminer qu’il n’y a pas de cause physique, un examen approfondi par un vétérinaire doit être effectué. S’il s’agit d’un CDS, des médicaments sont prescrits pour soulager les symptômes. Pour l’anxiété de séparation et les problèmes mentaux, concentrez-vous sur la réduction de l’anxiété. Gardez de la lumière dans sa chambre.

Soyez nonchalant et briseux, en le quittant la nuit. Plus vous attirez l’attention sur la séparation, plus il sera anxieux. L’exercice et l’entraînement aident aussi. Un chien bien exercé n’aura pas l’énergie nécessaire pour les bouffonneries nocturnes. La clé pour résoudre les problèmes d’anxiété canine la nuit, c’est d’être patient et de ne pas abandonner votre animal.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*